Êtes-vous un bon manager ?

Êtes-vous un manager ou essayez-vous de le devenir ? Savoir comment être un bon manager vous aidera à gérer avec succès une équipe et à fidéliser les employés. En plus de la marque employeur, le management facilite la vie des collaborateurs et la réussite collective.
C’est vrai qu’il y a différents styles de management et personnalités dans les équipes. Cependant, il existe des compétences et des qualités de base que possèdent certains des meilleurs managers. La pratique de ces traits profitera à l’équipe et aidera à favoriser un environnement de collaboration.

1. Transparence

La transparence est un moteur culturel important. Lorsque les managers fournissent une communication honnête et authentique, les employés se sentent comme un véritable partenaire dans l’entreprise – et plus connectés en conséquence. Ils sont également plus susceptibles de s’aligner sur l’entreprise, même lorsqu’ils ne sont pas totalement d’accord avec les décisions. Cela crée un sentiment de valeur qui augmente l’engagement des employés.

2. Bonne communication

Les bons managers sont d’excellents communicants. Ils communiquent efficacement avec leurs employés et prennent le temps d’écouter et de comprendre ce qui se passe réellement au sein de l’organisation. Avoir des managers qui sont des auditeurs actifs et qui se soucient véritablement des préoccupations des employés. Ces qualités renforcent la loyauté et le rendement des employés.

3. Confiance

Lorsqu’on examine ce qui fait un bon manager, il est primordial d’établir et de maintenir la confiance avec les employés pour favoriser un environnement de travail positif.

Lorsque les employés sentent qu’ils peuvent faire confiance à leur manager, ils font également confiance aux décisions prises par la direction et sont dévoués aux objectifs et à la vision de l’organisation dans son ensemble. Les managers qui ne donnent pas la priorité à la confiance peuvent perdre le respect de leurs employés, ce qui peut avoir un effet dévastateur sur la productivité, la loyauté et, en fin de compte, le roulement des employés.

4. Empathie

L’empathie, un élément central de l’intelligence émotionnelle ou du QE (quotient émotionnel), exige que les gestionnaires communiquent avec les employés individuellement.

Mais rappelez-vous : l’empathie n’est pas la même chose que la sympathie. L’empathie consiste à écouter et à offrir du soutien. C’est une superpuissance qui permet aux gestionnaires d’être des auditeurs compatissants et des leaders intrépides qui peuvent maintenir le respect de leurs employés, même lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec les décisions.

5. Détermination

Les caractéristiques d’un bon manager sont parfois visibles, et la prise de décision en fait partie. Les gestionnaires qui ont du mal à prendre des décisions érodent la confiance des employés et mettent l’entreprise en danger.

Être décisif, c’est prendre de bonnes décisions, pas forcément populaires. De bons gestionnaires permettent à l’entreprise d’être agile et adaptable, ce qui conduit à de meilleurs résultats commerciaux et à une croissance continue.

Évidemment ce sont des pratiques que nous pouvons mettre en place dans le monde des écoles notamment avec nos étudiants.