Le Ghosting : Le nouveau mal-être du recrutement

Le terme « Ghosting » se réfère à une pratique consistant à ne pas assister à un entretien d’embauche prévu. De même, se terme peut être employé lorsqu’un employé abandonne un poste des mois voire quelques années plus tard, sans aucune explication. Mauvaise nouvelle, vous êtes fait ghosté. En France, cette tendance à la hausse, déroutant les services de Ressources Humaines et les employeurs. Pourquoi le candidat a-t-il décidé de devenir fantôme « Ghosting » ? Comment les entreprises peuvent-elles éviter que cela ne ralentisse le processus d’embauche ?

Pour quelles raisons les candidats ghostent-ils les entreprises ?

D’après une étude réalisée par l’APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres), 76 % des Français ont trouvé un emploi six mois après la fin de leurs études. L’association a déclaré qu’à partir de 2020, l’employabilité des cadres deviendra de plus en plus accrue. Ce phénomène permet de dévoiler l’équilibre et la stabilité du marché du travail qui est prospère aux salariés. Les candidats se retrouvent avec plusieurs opportunités, ceux qui leur laisse le choix. Ainsi, les postulants confirment leur présence à des entretiens, entre temps ils reçoivent des offres plus intéressantes à la précédente : ceux qui provoque l’effet Ghosting.

Les entreprises doivent bannir le Ghosting ?

Quelques années auparavant, les candidats envoyaient une dizaine de CV un peu partout puis attendaient un retour. Pourtant la plupart des entreprises ne répondaient pas. À ce jour, les choses ont changé : l’employeur attire moins qu’avant et les candidats prennent le pouvoir. Les futurs salariés sont de plus en critiques vis-à-vis des entreprises dans lesquelles ils postulent. Les retours de leurs mauvaises expériences sont régulièrement réalisés, c’est pourquoi les entreprises doivent de plus en plus présenter une bonne image (image de marque). Tout cela commence par la façon dont les candidats sont traités lors du process de recrutement. Le Ghosting est souvent animé par l’envie d’économiser du temps. Ce comportement est néfaste à l’évolution et l’épanouissement pour les acteurs présents sur le marché du travail.

Comment les services RH peuvent-ils éviter le Ghosting ?

Il est impossible d’éviter complétement l’effet fantôme. Pourtant certaines actions peuvent réduire ce phénomène :

Un recrutement plus rapide

Pour éviter que les meilleurs profils filent entre les doigts des professionnels des Ressources Humaines, il faut diminuer le temps de recrutement. Idéalement, si le candidat possède toutes les compétences techniques et personnelles pour pourvoir le poste, celui-ci doit être contacté dans un délai d’un à deux jours suivant la réception de la candidature. Il ne faut surtout pas commettre l’erreur d’attendre d’avoir une tonne de CV pour prendre une décision. Durant cette attente, les premiers candidats peuvent se tourner vers des entreprises plus agressives en matière d’embauche.

Une communication transparente sur le délai de recrutement

Le facteur principal qui pousse les candidats à ghoster est l’incertitude. Pour lutter contre cet élément, les entreprises doivent faire preuve de transparence et informer au plus tôt les candidats du temps d’analyse de leur candidature, ainsi que du délai de réponse. Dans le cas où ces personnes estimeraient que l’échéancier est trop long, ils abandonneront avant d’être contactés pour un entretien, afin de laisser place qu’aux personnes intéressées.

La capacité à vendre le poste mais aussi l'entreprise

Comme précédemment énoncé, les candidats ont le pouvoir, car ils ont le choix entre plusieurs opportunités d’emploi. Pour convaincre le futur salarié, l’entreprise doit utiliser des annonces mettant en avant tous les avantages du poste proposé. Il ne faut pas tomber dans le piège de l’exagération, car cela pourrait conduire au résultat inverse. De même, l’entreprise doit cultiver son image de marque via sa marque employeur, en montrant ses engagements, ses valeurs…. Ces actions vont permettant d’attirer des nouveaux talents qui correspondront à maximum à l’entreprise.

L'ESAGE, une école dédiée au recrutement

L’École ESAGE spécialisée dans les métiers de l’Assistanat et des Ressources Humaines, recrute ces étudiants à travers diverses formations :

Nos étudiants alternants sont formés sur les différentes techniques de recrutement qui pourront mettre en pratique au cours de leur parcours professionnel.

Vous souhaitez nous suivre quotidiennement ? On vous attend sur nos différents réseaux sociaux :